Le smartphone, véritable « couteau suisse » de la logistique du dernier kilomètre !

Logistique dernier kilomètre : smartphone versus scanners spécialisés

Logistique dernier kilomètre : smartphone versus scanners spécialisés

On le savait déjà, l’intelligence de nos smartphones offre un potentiel sans égal en termes d’usages.

C’est particulièrement frappant dans le domaine de la logistique du dernier kilomètre !

Selon une récente étude menée par le spécialiste du scan de codes-barres Scandit*, 67% des prestataires de services postaux et logistiques pensent que les smartphones font désormais partie intégrante de la panoplie technologique du dernier kilomètre.

Voilà pourquoi, à l’échelle mondiale, les scanners dédiés et autres douchettes spécifiques à ce secteur sont en passe de devenir obsolètes.

On vous explique ça plus en détails dans cet article.

 

 

Un contexte favorable à l’émergence de dispositifs intelligents

Logistique dernier kilomètre : les challenges principaux

Depuis la crise sanitaire, les comportements d’achat ont changé :

  • les achats en ligne ont augmenté ;
  • les schémas traditionnels du retail, notamment la date d’arrivée et la durée des pics saisonniers, ont été bousculés ;
  • les consommateurs sont encore plus exigeants en matière de réduction des délais et des coûts de livraison.

Face à ces changements, les professionnels de la logistique du dernier kilomètre sont contraints de s’adapter.

Ils doivent se montrer plus flexibles pour faire face aux imprévus et trouver les moyens d’optimiser l’efficacité des opérations de livraison tout en réduisant leurs coûts.

C’est ainsi qu’est apparue l’idée d’utiliser des dispositifs intelligents de lecture optique dans le dernier kilomètre : ceux-ci peuvent aussi adresser d’autres usages, de manière à optimiser le travail des livreurs et coursiers, et améliorer leur efficacité dans l’exécution de leurs tournées.

 

Livraison du dernier kilomètre : smartphones vs scanners traditionnels

Les scanners et douchettes habituellement utilisés dans le domaine de la logistique du dernier kilomètre sont certes robustes et offrent de bonnes performances de lecture.

Logistique dernier kilomètre : intérêt adoption smartphone

Cependant, ils sont également couteux et dédiés à un usage spécifique. Ils nécessitent d’être maintenus (ce qui induit un coût conséquent) et leur capacité à évoluer est limitée.

Les smartphones, eux, ont un potentiel d’innovation quasi illimité, sont moins coûteux, et sont en mesure d’accueillir des logiciels de numérisation ainsi que d’autres applications Métier : tri, chargement, numérisation des preuves de livraison, vérification d’identité, organisation d’un échange, remboursement d’une marchandise, interrogation de stock , etc.

Les coursiers peuvent donc, grâce à leur smartphone, non seulement numériser des codes-barres, mais aussi réaliser l’ensemble de leurs actions sur le même équipement.

Les économies induites par l’utilisation de smartphones pour la logistique du dernier kilomètre sont substantielles.

D’abord, parce qu’ils permettent d’adapter rapidement la capacité de livraison au pics ou réduction d’activité.

Mais aussi, parce que les prestataires et sous-traitants sont en capacité d’utiliser leur propre smartphone, dans la mesure où l’app de numérisation choisie offre la même performance que leurs outils traditionnels et fonctionne sur n’importe quel modèle de smartphone.

 

Logistique dernier kilomètre : principaux avantages cités

Un avantage concurrentiel indéniable…

Cet usage du smartphone associé à un logiciel de lecture de code barre performant ainsi qu’à d’autres logiciels Métier est un élément clé pour améliorer le processus de livraison du dernier kilomètre.

Il procure un avantage concurrentiel indéniable comme l’analysent les entreprises qui ont déjà adopté une telle solution.

On assiste donc à une révolution dans le domaine de la logistique, car le smartphone, en plus d’apporter de la valeur (traitement rapide, plus grandes adaptabilité et réactivité) permet également d’automatiser et d’augmenter la qualité d’activités manuelles, pouvant être sujettes aux erreurs.

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?
Nous restons à votre disposition pour échanger avec vous et vous accompagner dans votre réflexion.
On en parle autour d'un café ?

 

*Etude menée par Scandit au printemps 2021 auprès de 118 répondants parmi les plus grands prestataires postaux et logistiques d’Europe et d’Amérique du Nord