Blog

Objets connectés : Les défis techniques que pose la géolocalisation !

Objets connectés : Les défis techniques que pose la géolocalisation !

Depuis plusieurs années, InfleXsys travaille en partenariat avec de grands acteurs de la Banque et de l’Assurance pour mettre en œuvre des objets connectés. Plusieurs projets sont déjà en production tels que des applications sur montre connectée, ou encore l’agrégation de données provenant de plusieurs objets connectés sur une seule interface.

Ces expériences nous ont permis de relever un défi spécifique à l’une des fonctions principales qu’offre ces objets connectés : la géolocalisation à des fins de surveillance médicale de personnes fragilisées (atteintes de la maladie d’Alzheimer, par exemple).

Si cette fonctionnalité apparaît évidente (« il suffit d’activer un GPS ! »), elle constitue cependant un réel défi technique, parfois masqué par de grands acteurs de la mobilité tels que Google et Apple.

Voyons pourquoi dans les lignes suivantes.

géolocalisation

Dans le cas d’objets connectés, le GPS n’est pas suffisant.

La définition générale de GPS (Global Positioning System) donnée par Wikipedia est la suivante : « […] Système de géolocalisation fonctionnant au niveau mondial et reposant sur l'exploitation de signaux radio émis par des satellites dédiés. »

La technologie GPS permet d’obtenir une précision de quelques mètres lorsque le récepteur reçoit les signaux d’au moins 4 satellites. Si les performances de cette technologie sont remarquables, ses limitations sont contraignantes pour les objets connectés :

  • Pour que les ondes soient correctement transmises au récepteur, il faut réduire les obstacles : le GPS n’est généralement pas fonctionnel en intérieur.
  • La fréquence d’émission des signaux étant relativement faible, un récepteur GPS nécessite plusieurs minutes pour calculer sa position à la mise en route.

Mais alors, comment le GPS de mon téléphone parvient-il à me localiser en intérieur ?

Si l’application de cartographie est lancée depuis votre smartphone, cette dernière vous localise quasi-instantanément (surtout si vous êtes en milieu urbain), bien que vous soyez en intérieur.

En réalité, cette localisation n’est pas effectuée grâce à la technologie GPS, mais grâce à une autre technique reposant sur des services fournis par Apple pour iOS, ou par Google pour Android.

Ses services scannent les réseaux WIFI et cellulaires qui se trouvent à proximité et les comparent à une grande base de données pour déterminer votre localisation. Ces données peuvent être collectées directement par les grands acteurs que sont Apple ou Google, ou bien achetées à des tiers, ou encore collectées au travers des utilisateurs (voire par la conjugaison des trois).

Tout comme pour le GPS, cette technique présente des limitations contraignantes pour les objets connectés :

  • La précision dépend du nombre d’antennes (cellulaires ou WIFI) présentes dans la zone. Ainsi, dans un milieu urbain, il est possible de se localiser rapidement avec une précision de quelques dizaines de mètres, alors qu’en milieu rural la précision se dégrade pouvant atteindre quelques kilomètres.
  • L’appareil doit être connecté à internet pour obtenir les informations sur sa localisation.

Vous l’aurez compris : l’utilisation de ces services est complémentaire au capteur GPS, l’un comblant les lacunes de l’autre.

géolocalisation

Donc, comment géolocaliser mes objets connectés ?

Si un smartphone possède une diversité de capteurs – en l’occurrence GPS, WIFI et Cellulaire – les objets connectés peuvent se voire moins bien dotés, pour des questions de miniaturisation.

Il est alors important, lors du choix de ces objets, d’évaluer si les capacités de localisation répondent au besoin initial. Cela est d’autant plus vrai que les services dont nous parlions précédemment sont disponibles dans un contexte limité à iOS et OSX pour Apple, et aux Google API d’Android (leur utilisation nécessite un accord du fabricant avec Google).

L’un des axes de développement sur lesquels travaille l’équipe R&D d’InfleXsys afin de résoudre cette problématique est de proposer un service de géolocalisation par GSM et WIFI au travers d’un serveur d’intermédiation (i.e. la plateforme MADP d'InfleXsys, forbiiz iServer), permettant de s’affranchir, si besoin, d’utiliser les services propriétaires des grands acteurs du secteur.

Ceci est particulièrement utile (notamment pour Android) lorsque le fabricant de l’objet connecté n’a pas d’accord avec Google, ou bien si l’OS du matériel ne propose pas ces services (par exemple : Arduino, RaspberryPi).

Nous sommes également en capacité de proposer une solution de localisation « indoor » afin de géolocaliser l’objet connecté très précisément à l’intérieur d’un bâtiment (étage, pièce…). A destination des résidents en EHPAD présentant des difficultés d’orientation spatiale, cette solution est particulièrement utile pour détecter la sortie d’une personne d’un périmètre défini et pour la retrouver rapidement dans l’établissement.

En savoir plus :

Webinar InfleXsys Quelles fonctionnalités mobiles pour des usages innovants répondant aux besoins utilisateurs ?

Vous souhaitez mettre en place un projet autour de la géolocalisation indoor/outdoor (application mobile, objets connectés) ?
N'hésitez pas à nous contacter.