Blog

Développement d’une appli mobile B2B : 5 étapes pour choisir le bon prestataire

InfleXsys Développement d'une appli mobile B2B : 5 étapes pour choisir le bon prestataire

Nombreuses sont les entreprises qui considèrent désormais que la mise en œuvre d’une application mobile offre de réels bénéfices en termes de productivité ou d’efficacité.

Une étude récemment menée par Gartner* montre en effet que le nombre d’entreprises n’ayant toujours pas mis en œuvre d’applications mobiles a diminué en 2016 (25% du panel contre 39% l’année précédente), la pénurie de compétences étant l’un des freins les plus fréquemment cité.

Car les projets de développements d’applications mobiles ne sont pas des projets IT comme les autres. Selon leur complexité, ils mobilisent des compétences particulières (en gestion de projet, design, programmation, architecture…) et mettent en œuvre des technologies spécifiques et des méthodologies adaptées.

Alors, comment choisir le bon prestataire, lorsqu’il semble y avoir pléthore de fournisseurs sur le marché, mais que les compétences sont rares… Nous vous proposons une approche en 5 étapes qui devrait vous permettre de dénicher le prestataire idéal.

#1 Cadrer le projet : préciser les objectifs de l’application

Pour commencer, il s’agit de se poser quelques questions de bon sens : Quel(s) service(s) l’application mobile va-t-elle offrir ? Quelle sera sa valeur ajoutée pour l’utilisateur ? Quelle problématique résoudra-t-elle et comment est-elle résolue aujourd’hui ? Quel est l’enjeu stratégique ? Quels sont les objectifs poursuivis ?

Voici quelques exemples d’objectifs :

  • Renforcer la communication avec les interlocuteurs ciblés (internes, externes) ?
  • Optimiser les coûts (mise à jour des catalogues, accélération du cycle de ventes, support au SAV…) ?
  • Améliorer l’efficacité commerciale
  • Accroître le Chiffre d’Affaires
  • Disposer d’une solution Métier
  • Offrir un meilleur service client
  • Se démarquer par rapport à la concurrence, améliorer l’image de marque

En fonction de votre objectif, il vous faut ensuite préciser la nature de la cible : B2B (des fournisseurs de l’entreprise par exemple), B2C (des clients de l’entreprise), B2E (des employés de l’entreprise).

Et enfin, quel est le profil de cette cible : est-elle mobile ? De quel équipement dispose-t-elle (tablette, smartphone, les deux) et sous quel OS il fonctionne (Android, iOS) ?

Dans cette phase, nous vous suggérons de réaliser des entretiens ou des ateliers avec les utilisateurs potentiels, afin de réfléchir avec eux sans brider leur créativité, de comprendre leurs attentes et de faire émerger des idées. Ces ateliers dits de Design Thinking sont un préalable à l’élaboration d’un cahier des charges (cf #3).

#2 Choisir la technologie adaptée : hybride, native, webapp

La 2ème étape consiste à choisir la technologie adaptée (appli native, webapp, appli hybride). Pourquoi réfléchir à la techno avant de choisir le prestataire ? Parce que chaque techno induit des compétences spécifiques. En effet, les prestataires qui développent des applis mobiles (freelances, agences, Entreprises de Services du Numérique) ne maîtrisent pas forcément toutes les technologies et langages de programmation existants.

Alors, quelles sont les spécificités de chacune de ces technologies et comment choisir ?

  • Application native : conçue pour un système d’exploitation donné, elle est développée dans le langage propre à cet OS. Elle ne fonctionne donc que sur cet OS. Ce qui oblige à développer autant d’applications que de plateformes. Les avantages : l’appli bénéficie des fonctionnalités natives de l’OS (caméra, géolocalisation, etc.), offre de meilleure performance et une ergonomie plus agréable. Elle est accessible sans connexion internet. Les inconvénients : elle nécessite des compétences spécifiques moins évidentes à trouver sur le marché ; elle coûte plus cher et les temps de développement sont plus longs si vous souhaitez développer l’application pour plusieurs plateformes (Android, iOS…)
  • Webapp : il s’agit d’un site web conçu pour fonctionner et s’afficher sur un terminal mobile. La webapp n’a donc pas besoin d’être installée. Il suffit d’une accès internet pour y avoir accès. Contrairement à une appli native, la webapp fonctionne donc sur n’importe quel OS. Les coûts de développement sont moins élevés mais ces applis offrent moins de fonctionnalités et leur ergonomie est moins agréable.
  • Application hybride : elle combine les avantages des 2 précédentes. Développée comme une application Web, elle est encapsulée dans une appli native, ce qui lui permet d’utiliser les fonctionnalités natives du terminal mobile. Une appli hybride coûte donc moins cher qu’une appli native, mais ses performances sont moins bonnes.

Vous l’aurez compris : le choix de l’une ou l’autre de ces technologies va dépendre du profil de la cible visée (de quel équipement mobile elle dispose), des fonctionnalités attendues, mais aussi du budget que vous êtes prêts à consacrer à votre projet.

InfleXsys Infographie Techno Mobiles Appli native, web ou hybride comment choisir ?

 

#3 Rédiger le cahier des charges : les questions à se poser

Il est important maintenant de rédiger un cahier des charges détaillé car cela vous permettra de fixer un cadre budgétaire puis de comparer les offres entre elles. L’objectif est d’avoir une idée précise du niveau de complexité de l’application à développer. Gardez en tête que plus l’appli est basique, moins elle est coûteuse et plus elle est rapide à développer.

Alors, quels éléments préciser dans le cahier des charges ? Voici quelques indications :

  • Le contexte de l’entreprise, les objectifs poursuivis et la cible.
  • Le périmètre du projet, c’est-à-dire sa description fonctionnelle et les contraintes techniques : cela inclut la nature des contenus, leur stockage et leur accès ; les interactions avec d’autres applications ; les fonctionnalités de communication attendues ; les fonctionnalités d’identification attendues ; le niveau de sécurisation attendu ; la sensibilité des données manipulées ; les autres fonctionnalités du terminal mobile nécessaires au fonctionnement de l’appli ; etc.
  • Les contraintes éventuelles en termes d’ergonomie et d’accessibilité
  • Le mode de distribution : stores publics ou privés ; les langues et pays pour lesquelles l’appli doit être développée…
  • Les indicateurs de performance de l’application
  • Les prestations et livrables attendus (notamment conditions de maintenance)
  • Le Planning de décision et de mise en place du projet

Tout en élaborant le cahier des charges, privilégiez la simplicité et l’utilité des fonctionnalités pour les usagers. Ne proposez une fonction que si vous êtes complètement sûr qu’elle représente un véritable intérêt. Vous pouvez également prévoir une première version proposant les fonctionnalités incontournables et planifier des évolutions dans un second temps.

InfleXsys concevoir le cahier des charges d'une application mobile

 

#4 Sélectionner des prestataires : les critères de choix

Différentes approches peuvent vous permettre de faire une première sélection de prestataires à interroger : Recherche sur Internet par mots clés (privilégier la proximité géographique) ; bouche-à-oreille et réseautage ; benchmark d’applications qui vous plaisent et identification des prestataires qui les ont réalisées ; analyse des sites web des prestataires (références citées, applications présentées, compétences de l’équipe, actualité, etc.)

Une fois la liste élaborée, vous pouvez demander aux prestataires concernés de vous mettre en contact avec d’anciens clients afin de leur demander s’ils ont été satisfaits de la prestation réalisée (respect des délais ; qualité de la relation ; réactivité ; professionnalisme ; compétences techniques ; etc.)

Suite à l’envoi du cahier des charges à cette liste de prestataires, vous pouvez faire une première sélection s’appuyant sur la qualité de la réponse (Voir #5) et proposer aux prestataires en short list un RV de soutenance. Au cours de ce RV, en plus de la qualité de la réponse apportée (poser toutes les questions nécessaires), il est important de mesurer si le courant passe entre vos équipes et celles du prestataire.

Selon la complexité du projet et le budget concerné, il est possible de demander au prestataire de mettre en place un POC (Proof Of Concept) afin de valider la faisabilité de fonctionnalités particulières du projet. Le cas échéant, pensez à questionner les prestataires en short list sur les conditions de mises en place de ce POC.

 

#5 Comparer les offres : devis, planning

Nous arrivons à la dernière étape de votre recherche. Plus votre cahier des charges sera précis, plus la comparaison des offres sera simplifiée.

Il vous appartient donc de vérifier point par point si les réponses fournies sont en adéquation avec le cahier des charges et de poser toutes les questions nécessaires à leur clarification. Le degré de précision des réponses peut être un critère de choix, de même que la disponibilité des prestataires à apporter les réponses complémentaires requises.

Autres points sur lesquels nous vous recommandons de porter votre attention :

  • Quels sont les progiciels de développement utilisés ?
  • Le prestataire soustraite-t-il le développement ? en France ou à l’étranger ?
  • Quelles sont les qualifications de l’équipe de développement ?
  • Quels sont les méthodes et les outils utilisés pour la « production » de l’application (développement, validation)

Dernier point, mais pas des moindre : nous vous conseillons de ne pas vous laisser influencer par les prix annoncés ; comme vous en êtes certainement convaincus vous aussi, la qualité se paie. Cependant, un prix très bas ou très élevé par rapport à la moyenne des propositions faites doit vous alerter sur le sérieux de l’entreprise concernée. De même, apportez une attention particulière aux délais de réalisation : si votre prestataire vous annonce des délais de mise en production très inférieurs aux autres, méfiez-vous. 

InfleXsys Créer une application mobile professionnelle A quel prix et dans quel délai

Pour aller plus loin, visionnez ce WEBINAR en REPLAY : "6 étapes pour développer une appli mobile Métier efficiente"

*Gartner, « Survey analysis : The Mobile App development trends that will impact your enterprise in 2017 »

 
Vous avez un projet de développement d’applications mobiles et recherchez un prestataire sérieux ?
Alors rencontrons-nous pour échanger et faire connaissance…