Blog

Projet d’appli mobile : l’expression de besoins, un casse-tête insoluble ?

Webinar 5 étapes pour décrire le périmètre fonctionnel de votre appli mobile, grâce au Design Thinking

Lorsqu’une entreprise démarre une réflexion à propos de la mise en place d’une appli mobile, il lui faut formaliser ses besoins dans un cahier des charges. Dire ce dont on a besoin : cela paraît si simple… Pourtant, cela reste une difficulté pour bon nombre d’entreprises.

Comment décrire de manière exhaustive ce que l’on attend de l’appli ? Comment préciser les contraintes dont il faudra tenir compte ? Comment prioriser ses attentes pour rester dans le budget ?

Pour garantir une bonne prise en compte de tous les aspects du projet, il peut être nécessaire de mettre en place un atelier de cadrage fonctionnel.

 

Pourquoi un atelier de cadrage fonctionnel ?

Même si un cahier des charges est préexistant, il est souvent nécessaire de reformuler la demande, car elle n’est ni précise, ni exhaustive, ce qui est tout à fait normal : ce qui est implicite pour le client, ne l’est pas forcément pour l’équipe de développement (chef de projet, développeurs, designers)… et vice-versa.

L’atelier de cadrage fonctionnel d'InfleXsys, s’inspire de méthodes de cocréation (Design Thinking et ASIT*) qui tiennent compte de l’existant (budget, planning, ressources disponibles...), tout en laissant une grande part à la créativité.

Il a pour objectif de valider une liste exhaustive et priorisée de fonctionnalités répondant aux attentes exprimées (en termes d’usage) dans un cadre défini au préalable. Il donne donc lieu à un livrable, que le client validera, et qui va devenir l’élément fondateur du projet.

 

Comment se déroule habituellement un atelier de cadrage fonctionnel ?

L’atelier de cadrage fonctionnel comprend 4 étapes :

  • Une réunion de préparation en amont permet de préciser les objectifs et les attentes du client, d’éclaircir certains points encore flous du cahier des charges, d’identifier les participants à l’atelier (Sprint Team) et de lister les contraintes à respecter. Il est particulièrement important de prévoir de faire participer à l’atelier de futurs utilisateurs de l’appli mobile. A l’issue de cette réunion, un compte-rendu est adressé au client afin qu’il le complète si nécessaire et le valide. Ce document permet de définir le « terrain de jeu » de l’atelier de cadrage.
  • La première session d’atelier se déroule sur une journée et a pour objectif d’aider la Sprint Team à compléter et à prioriser la liste fonctionnelle initialement décrite dans le cahier des charges, en s’appuyant sur une approche inspirée du Design Thinking. Pour cela, l’équipe suit un parcours en 5 étapes (Immersion, Idéation1, Décision, Idéation2, Pré-prototypage), composées d’une succession d’activités, de temps de travail en sous-groupe et de restitutions. Dans la phase de Décision, cruciale, l’équipe s’appuie sur la méthode ASIT* pour identifier objectivement quelles fonctionnalités elle conserve (Must Have, Nice to Have) et lesquelles elle écarte. Les membres de la Sprint Team se mettent donc d’accord sur une liste fonctionnelle priorisée et sélectionnent un écran ou une fonctionnalité principal.e qu’ils prototypent sous la forme d’un wireframe.
  • Durant une période intersession de validation, la liste fonctionnelle (ou backlog) peut être complétée à froid, commentée puis finalisée ; une maquette (mock-up intégrant la charte graphique) de l’écran ou de la fonctionnalité choisi.e est réalisée par les designers d’InfleXsys, puis validée par le client.
  • Une deuxième session d’atelier, plus courte, permet de présenter et de remettre au client le livrable (compte-rendu d’atelier, backlog, wireframe, mock-up) et de présenter le mode opératoire du développement à venir (méthodologie, vocabulaire, process, etc.)

 

Cette approche a été conçue pour s’adapter à la problématique du développement d’applications mobiles. Elle fait intervenir les utilisateurs dès la phase de réflexion puisqu’on les invite à cocréer le produit, tout en répondant à la volonté du donneur d’ordre. Elle permet donc de faire coïncider les enjeux stratégiques (et notamment financiers) des uns avec la réalité de terrain des autres.

*La méthode ASIT (Advanced Systematic Inventive Thinking) est une méthode de créativité structurée qui permet d’utiliser les contraintes d’une situation pour permettre à une équipe d’innover.

 

Pour aller plus loin :

InfleXsys concevoir le cahier des charges d'une application mobile

InfleXsys, expert en matière de mobilité, vous accompagne dans la mise en place de vos projets mobiles. N’hésitez pas à nous contacter.