Blog

8 conseils pour une meilleure adoption des applications mobiles B2E

[Webinar] Projet mobile - Push notification : ce qu'il faut savoir. adoption des applications mobiles

Selon Gartner, le Chiffre d’Affaires mondial généré par le développement d’applications mobiles atteindrait en 2017, les 77 milliards de dollars ! Sur ce marché, celui des applications mobiles Business To Employee (B2E), toutes plateformes confondues, est en pleine expansion. Il s’avère en effet que les directions informatiques et Métier s’intéressent de près aux applications mobiles qui permettraient aux collaborateurs de l’entreprise de s’acquitter plus facilement de leurs tâches, et d'accroître leur productivité. Dans bien des cas, ce sont les employés itinérants (commerciaux, techniciens de maintenance, etc.) qui sont en premier lieu ciblés. Mais avant de se lancer dans le développement d’une application mobile B2E, un certain nombre de précautions sont à prendre pour garantir une bonne adoption par ses utilisateurs :

#1 Développer une application mobile B2E : Pour qui ? Et pour quoi faire ?

La grande leçon que nous a enseigné le digital au cours des dernières années est la suivante : ce n’est pas la technologie qui porte l’innovation, ce sont les usages. Combien d’applications ayant nécessité des investissements conséquents ne sont pas utilisées par les publics concernés (qui préfèrent continuer à utiliser leurs outils traditionnels), faute de répondre à un usage pertinent ? Identifier des cibles et usages clés est donc à la base de tout projet de développement d’application mobile Métier, sur Android ou iOS. Face à un processus Métier, la première question à se poser est la suivante : En quoi une application mobile améliorerait-elle la productivité ? autrement dit, en quoi, créerait-elle de la valeur ? Dans un premier temps, une piste peut être de s’intéresser aux métiers nécessitant beaucoup de déplacements ; ou bien aux activités des usagers qui doivent transporter beaucoup de documentations ; ou bien encore aux tâches en mobilité nécessitant une mise à jour instantanée des données

#2 Impliquer les utilisateurs : sensibilisation et accompagnement bien en amont

Le digital induit souvent de profonds bouleversements, lesquels, selon les publics, peuvent être plus ou moins bien vécus. Pour garantir une meilleure adoption des applications mobiles B2E, il est incontournable d’impliquer le plus tôt possible les futurs utilisateurs dans le projet de conception : dès la phase de cadrage du projet (pour comprendre leurs attentes et leurs besoins), au cours de l’élaboration du cahier des charges, dans la mise en place de maquettes, etc. En intégrant dans les tests, les individus ou équipes les plus prompts à adopter de nouvelles méthodes de travail (les « early adopters »), on engage une démarche de co-création (par exemple au travers d'ateliers de Design Thinking) tenant compte des retours des utilisateurs et garantissant une réponse en adéquation avec les besoins. Ces premiers « beta testeurs » du prototype n’auront ensuite aucune difficulté à convaincre leurs collègues plus réticents, et le risque de rejet sera évité dans bien des cas.

#3 Une application "User friendly" augmente le taux d'adoption des appli mobiles Métier

De nombreuses enquêtes auprès d’utilisateurs le montrent : L’UX (Expérience Utilisateur) ou l’UI (Interface Utilisateur) Design, l’ergonomie sont des éléments clés dans l’adoption d’une application mobile. En privilégiant une navigation agréable (simple, intuitive et naturelle), en concevant une interface élégante, l’expérience utilisateur s’en trouvera fluidifiée. Rappelez-vous qu’un utilisateur qui oublie l’outil pour atteindre rapidement son objectif est acquis à la solution.

#4 Pour engager l'utilisateur d'une appli mobile B2E : Rester simple

Aussi bien en termes de design que de fonctionnalités, une application mobile B2E se doit d’être simple. Rien ne sert de vouloir faire une application trop sophistiquée, comportant de nombreuses fonctionnalités ou répondant à de multiples usages, dans laquelle l’utilisateur risque de se perdre. Là encore, l’implication des utilisateurs aux prémices du projet sera certainement bénéfique à son adoption future.

#5 Tirer parti des fonctionnalités intrinsèques des terminaux mobiles pour apporter de la valeur

Développer une application mobile ne consiste pas à rendre mobile une application existante. Il s’agit de comprendre quels usages liés à la mobilité peuvent apporter de la valeur à l’application. Ainsi, il s’avère très utile d’utiliser la caméra du Smartphone pour filmer l’environnement de travail en situation de maintenance ; ou bien, d’utiliser la fonction GPS pour localiser, l’empreinte digitale pour sécuriser, les notifications push pour alerter, le mode connecté/déconnecté pour accéder à des informations à jour en temps réel, etc. De même, il s’agit de tenir compte dans le développement de l’application, des contraintes propres aux équipements mobiles sur lesquels elle va fonctionner (longévité de la batterie, taille d’écran, vitesse de processeurs, mémoire, etc.)

#6 Mettre rapidement en production une première version de votre application

Sur le marché du développement d’applications mobiles, la notion de « Time to Market » est capitale : en effet, il est important de réduire au maximum le processus qui va de l’idée à la mise en œuvre car plus l’attente est longue, plus le risque d’obsolescence de l’application avant même d’avoir été lancée, grandit ; plusieurs mois après l’expression des besoins, lorsqu’enfin l’appli est prête, la problématique initialement énoncée n’est plus d’actualité ou bien, elle a été résolue différemment (pourquoi pas, par un concurrent !) C’est ici que l’intérêt des méthodes de développement Agile entre en jeu : elles favorisent la mise en service de prototypes intermédiaires permettant aux utilisateurs de formuler des adaptations nécessaires ; les temps de livraisons sont donc plus courts et le risque financier, significativement réduit.

#7 L'évolutivité : la clé d'une bonne adoption dans la durée

Vous avez suivi tous ces conseils et avez lancé votre application mobile en obtenant un taux d’adoption satisfaisant. C’est parfait… mais pas suffisant ! il va falloir continuer à rester à l’écoute des utilisateurs et apporter régulièrement des améliorations à l’application, afin de l’adapter aux évolutions des métiers et des process. Pour qu’elle bénéficie dans la durée d’un bon taux d’adoption par les utilisateurs Métier (et qu’elle permette de gagner en productivité), il est indispensable d’apporter souvent et rapidement des améliorations à votre application mobile.

#8 L'accompagnement au changement lors de la mise en place de solutions mobiles Métier

Lorsque l’application vient modifier les processus de travail en profondeur, il est indispensable de mettre en place dès son lancement, le dispositif adéquat d’accompagnement au changement. En fonction des publics visés, cet accompagnement peut s’effectuer par la mise en place de formations magistrales, de modules de e-learning, de vidéos, de coaching, etc. A chaque nouvelle mouture de l’application, des mini-formations ou ateliers permettront de maintenir l’engagement des utilisateurs. La mise en place d’une application mobile destinée aux employés de l’entreprise n’est pas un projet anodin. Il y a fort à parier que ce projet rencontrera quelques freins : en anticipant ces freins, c’est-à-dire en appliquant de bonnes pratiques et en impliquant les publics concernés dès le démarrage du projet, on constate que les inquiétudes des utilisateurs les plus réticents sont rapidement levées et que les taux d’adoption augmentent rapidement, dans les jours qui suivent le lancement de l’application. Pour aller plus loin :

InfleXsys concevoir le cahier des charges d'une application mobile

Si vous souhaitez que nous vous accompagnions dans la mise en oeuvre de votre projet mobile, n'hésitez pas à nous contacter.